Des Filières d’Exception de Matières Premières Nobles et Éthiques

Le Waranà sauvage des Indiens Sateré Mawé

Guayapi commercialise un Waranà-Guaranà de cueillette sauvage, issu des terres d’origine de cette plante, label «SATERE MAWE ».

Les Indiens Sateré Mawé sont les découvreurs et inventeurs historiques du Waranà. Dans leur langue, Waranà signifie “le principe de la connaissance”. C’est une plante non-excitante, dynamisante, qui donne la bonne parole et que les Indiens consomment à l’échelle communautaire des villages et en familles, afin de prendre les bonnes décisions, de bien travailler, avant d’aller à la chasse, à la pêche, ou pour accompagner leur politique.

Les portugais, lorsqu’ils arrivèrent au Brésil, détournèrent le nom Waranà car il n’avaient pas la lettre “W” dans leur alphabet. Depuis, le Waranà / Guaranà s’est globalisé et fait l’objet de grandes industries au niveau mondial.

Cependant les Indiens Sateré Mawé continuent à défendre le sanctuaire culture et écologique du véritable Waranà sauvage ; faisant l’objet d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) justifiée d’une part par l’excellence de la qualité de la terre et de son environnement (788 724 hectares de terres protégées) et d’autre part aux méthodes traditionnelles uniques qui sont utilisées dans la transformation du Waranà.

Tout d’abord, après la cueillette, le noyau est débarrassé de sa cosse et épluché. Il est ensuite séché à basse température dans des fours en argile. Enfin, il sera doucement fumé avec le bois aromatique du Murici. Ce dernier lui confère cette saveur et ces senteurs exceptionnelles caractéristique qui le distingue de tous les autres guarana.

Les Indiens Sateré Mawé se considèrent comme les « Fils du Warana », découvreurs des vertus de la plante. Déterminés à s’auto-gérer, les Indiens Sateré Mawé ont mis en place en 1993 le Projet Waranà. Le Projet Waranà a pour but de garantir de mettre en pratique les droits politiques des Indiens Sateré Mawé à partir de leur autonomie économique.

La vente des produits Guayapi contribue au financement des infrastructures de la tribu et à la mise en place de projets. Cela permet d’améliorer les conditions de vie locale des Sateré Mawé. La société applique un prix juste et expliqué, fixé par le Consortium des Producteurs Sateré Mawé (CPSM), suivant les principes du commerce équitable.

guayapi-accueil-nos-filieres
guayapi-warana-baton

Le Projet Warana offre à la nation Sateré Mawé une garantie de plus pour la protection du patrimoine légué par ses ancêtres et la digne existence de ses descendants.

SlowFoodLe prix de vente des produits est réparti entre les différents acteurs de la filière, de la production à la commercialisation, selon les principes du commerce équitable. Le projet Warana a permis de donner naissance à plusieurs autres projets d’ethno-développement (tri des déchets, projet « abeille », culture différenciée et éducation différenciée…).

Pour en savoir plus visitez le site internet du Consorcium des Producteurs Sateré Mawé (CPSM) : www.nusoken.com

ou consultez notre dossier d’éthique : https://issuu.com/guayapi/docs/guayapi_dossierethique_2019

Crédits photo : João Luiz Bulcão photographe

Répartition du prix chez les producteurs pour 1kg de Warana

Prix d'achat aux producteurs de la quantité de Warana en graines séchées au four en argile nécessaire à la production d’un kilo de Warana21.73 €43.46 %
Dépenses directes du Consortium pour la transformation et le conditionnement de la matière première, l’organisation de l’entreprise sociale et l’appui à l’auto-organisation communautaire11.42 €22.84 %
Capitalisation et investissements productifs1.70 €3.40%
Transport des graines des lieux de production à l’atelier de transformation et de stockage, puis de la poudre au port de Manaus pour l’exportation4 €8%
APA ; accès au partage des avantages, rémunération de la transmission de la connaissance culturelle1.50 €3%
Appui au Conseil Général de la Tribu Sateré Mawé pour la réalisation de toute activité nécessaire au soutien de l’ethno-développement2.50 €5%
Promotion de l’image du projet, formation générale des cadres dirigeants, évaluation de l’impact des partenariats publics et privés, consultation et coordination sur le développement stratégique du projet2.50 €5%
Certifications, services financiers, impôts6.15 €12.30%
Prix de vente 50 €100%

Répartition du prix de vente final pour 65g de Warana

Prix d'achat de 65g3.25 €12.74%
Transport1.42 €5,6%
Manutention / Stockage1.78 €7%
Contenant0.36 €1,5%
Conditionnement0.35 €1,4%
Administration / Comptabilité1.78 €7%
Commercialisation4.06€16%
Communication0.76 €3%
Charge détaillants9.94 €39%
TVA1.4 €5,5%
Prix public boîte Warana 65g25.50 €100%

La Sève de Kitul des Jardins-Forêts du Sri Lanka

La Sève de Kitul est un édulcorant naturel à l’indice glycémique faible (48), qui contient des sucres invertis que le corps de stocke pas.  Elle est traditionnellement utilisée au Sri-Lanka par les personnes désireuses de contrôler leur consommation de sucres et soucieuses d’avoir une alimentation équilibrée.

Le Kitul, Caryota Urens, est un palmier avec des grandes et belles fleurs poussant au Sri Lanka.

Le procédé de récolte et de préparation de la Sève de Kitul a 2000 ans et requiert un savoir-faire rare : après avoir grimpé au palmier, le récoltant incise l’écorce et y met des épices, piments, citronnelle … selon un rituel qui doit inciter la fleur à donner plus de jus. 48 heures après, il coupe les tiges des fleurs dont la sève commence à couler. Filtrée, chauffée, elle est enfin cuisinée jusqu’à obtention d’un jus brun. 3,5 litres de sève  donnent une bouteille de 325ml.

La Sève de Kitul possède un index glycémique faible (48). Précisément, elle possède les trois sucres en très petites quantités (équilibre entre glucose, fructose et saccharose). Ce phénomène, rare dans le monde végétal, fut caractérisé par la littérature scientifique comme « sucre inverti » ou inverted sugar. Les médecins ayurvédiques traditionnels conseillent donc aux personnes ne pouvant pas consommer de sucre de déguster la Sève de Kitul car elle n’a pas incidence sur le corps.SlowFood

La Sève de Kitul Guayapi est issue des jardins forestiers d’une véritable réserve biodiversifiée de la région de Halpola.

Crédit photo : Jean-Luc CORNU

La Sève de Kitul Guayapi :

seve-de-kitul-67x260

Arche du Goût :

La production entière de ces terres, et de celles des 31 petits producteurs des alentours, est certifiée par Forest Garden Products (FGP), ce qui signifie qu’aucun pesticide ou traitement chimique n’a été utilisé, mais aussi qu’elle respecte la biodiversité, les écosystèmes, les hommes et leur process traditionnel de fabrication. La production est réalisée dans un environnement naturel, protégé et biodiversifié qui respecte les principes du commerce équitable.

Cela permet aux petits producteurs de la région de valoriser la Sève de Kitul qui est en potentiel danger d’extinction. En effet, la méthode de préparation traditionnelle et ancestrale se perd, d’autant plus qu’en tant que produit sucrant, la Sève de Kitul est convoitée par de grosses entreprises de l’industrie sucrière. Ces dernières,  souhaitant « vulgariser » ce produit et  l’obtenir à bas prix, y ajoutent bien souvent de la canne à sucre importée…

Pour lutter contre cela et valoriser la noblesse du métier de récoltant de Kitul, le mouvement Slow Food a élu la Sève de Kitul Arche du Goût.  Cette délicieuse sève caramélisée peut être nappée sur des salades de fruits, des fromages blancs et tous desserts, mais aussi utilisée dans la confection de pâtisseries.

Pour en savoir plus : www.ecolanka.com / www.slowfood.com

guayapi-recolte-kitul-2

Le Camu-Camu et la Maca du Pérou

Depuis les années 2000, GUAYAPI a initié des filières équitables au Pérou autour de deux superaliments. Le Camu-Camu est une petite baie d’Amazonie qui est l’un des fruits les plus riche en Vitamine C. La Maca, de son côté, est un tubercule ultra-nutritif des Andes traditionnellement consommé par les populations locales pour prendre du poids. GUAYAPI a décidé de présenter ces deux plantes en Superaliments.

Le Camu-Camu est une petite baie d’Amazonie du Pérou qui est l’un des fruits les plus riches en Vitamine C.

La Maca est un tubercule andin qui pousse entre 3800 et 4200 mètres d’altitude, dans l’écosystème du Paramo andin. Il contient des minéraux, vitamines et oligo-éléments exceptionnels.

NMFS9274

Camu-Camu BIO Guayapi

Maca BIO Guayapi

La Stévia des Terres d’Origine (Ka’a Heê) du Paraguay

La Stévia est une plante exceptionnelle de la pharmacopée traditionnelle du Paraguay. Héritage des Indiens Guarani, elle est aujourd’hui convoitée dans le monde entier pour ses vertus de denrée alimentaire à pouvoir sucrant.

La Stévia, ou ka’a heê en langue Guarani (signifiant herbe douce) est une plante de la famille des Astéracées qui contient des molécules appelées les Stéviol-Glycosides. Ces molécules ont de multiples vertus alors même que leur goût rappelle la réglisse. Elles font de la Stévia une excellente denrée alimentaire à pouvoir sucrant.
SlowFood

Afin de protéger la Stévia des Terres d’Origine du risque d’extinction, l’association Slow Food International l’a classée dans l’Arche du Goût (voir https://www.fondazioneslowfood.com/en/ark-of-taste-slow-food/kaa-hee/)

La Stévia (Ka’a Heê) des Terres d’Origine :

STEVIA 50G1

La Stévia Ka’a Heê est inscrite dans l’Arche du Goût de Slow Food International :

La Stévia peut être utilisée dans des desserts, yaourts, en tisane, en cure… à raison d’une cuillère à café de poudre de plante par jour. Retrouvez des idées recettes sur notre Livret Gastronomique : https://www.guayapi.com/wp-content/uploads/2020/06/guayapi-livretrecettesgastronomie-2020-compresse.pdf

Acheter la Stévia GUAYAPI : https://www.guayapi.com/boutique/produit/stevia-kaa-hee/

Stévia en floressence