Guayapi soutient le nouveau documentaire de José Huerta “Un poète en Amazonie”

photo doc josé huerta

Découvrez et soutenez le nouveau documentaire de notre partenaire vidéaste José HuertaUn poète en Amazonie “, également réalisateur du film “L’oeil du Guarana”.

Le film a besoin de vous pour voir le jour !

En quelques mots : 

“Un poète en Amazonie” est un film poétique et politique. Il a commencé à être filmé après le choc émotionnel de l’arrivée de Bolsonaro au pouvoir au Brésil début 2019. Depuis, Bolsonaro a tenu ses promesses et le Brésil fait face à une crise sans précédent. À travers le parcours de César, ses rencontres et son café de la poésie, devenu lieu d’une résistance à travers les mots, qu’ils soient écrits, dits, joués ou chantés, ce film propose une réflexion intime de ce Brésil fracturé, qui a basculé dans un autre monde, celui de la peur et de l’incompréhension.

Ce film a maintenant besoin de vous pour pouvoir être terminé et diffusé !

A travers le synopsis, la présentation du projet, où en est le film et les projets de diffusion, nous espérons vous donner envie de le soutenir ! Un grand merci, Muito obrigado !

Visionnez la bande annonce de “Un poète en Amazonie” !

Synopsis :

César est poète et il a tout pour déplaire à Jair Bolsonaro, le président du Brésil. César anime un café de la poésie à Rio Branco en plein coeur de l’Amazonie. Depuis de nombreuses années, il défend la forêt amazonienne et ceux qui y vivent. Depuis les dernières élections, César n’est plus tranquille. Il assiste impuissant au démantèlement de l’Etat, de l’économie, des politiques sociales, à la destruction de la forêt amazonienne et à l’apologie de la violence…

Comme beaucoup de Brésiliens, César a l’impression de vivre dans un cauchemar et se sent directement menacé avec une question qui l’obsède : comment le Brésil en est-il arrivé là ?

 

Alors, dans un acte de résistance, il continue d’écrire des poèmes et fait vivre son café de la poésie malgré une menace latente et constante. Ce lieu devenu emblématique permet à tous les exclus de cette nouvelle politique de se regrouper et de pouvoir encore “respirer” dans un climat politique pesant. Chaque parole exprimée prend maintenant un tout autre sens, chacun mesurant l’importance de ce qui s’échange. Les mots de la poésie, de la complexité humaine s’entrechoquent avec celui d’un discours cynique et sans nuance. Mais César ne reste pas uniquement dans son café. Il part à la rencontre de toute une partie de la population de la forêt amazonienne, directement visée par les menaces de Bolsonaro, pour recueillir leurs paroles. Les Indiens, les paysans, les femmes libres, les personnes revendiquant une sexualité différente et non-binaire, les plus démunis, bref tous les citoyens exclus par ce nouveau régime politique. C’est grâce aux réseaux sociaux que Bolsonaro a été élu et que son discours est aujourd’hui véhiculé. De fake news en pensée réductrice, sa parole est soutenue par une branche de l’église radicalisée et l’extrême droite. C’est ce qui a généré trouble et discorde dans un Brésil qui se retrouve aujourd’hui divisé jusqu’au cœur des familles elles-mêmes.

Présentation : 

Un poète en Amazonie a été tourné dans un cadre particulier. Par choix et face à l’urgence, José Huerta l’a dans un premier temps porté seul, sans financement. Dans un deuxième temps, il a été

rejoint par Jour J. Productions, une société de production indépendante, et qui comme beaucoup d’entre elles, possède peu de moyens financiers. Il a commencé à filmer en avril puis en août 2019 au moment des incendies qui ont ravagé l’Amazonie. Il voulait filmer très vite après la prise de fonction de Bolsonaro pour capter l’état de choc émotionnel qu’avait provoqué le cauchemar de la campagne électorale.

Ce choc émotionnel, José Huerta l’avait vécu à distance, en échangeant avec ses amis brésiliens. Très vite, il a ressenti un besoin d’agir, un besoin de réaliser un film et proposer un éclairage au public français sur une situation qui semblait impossible quelques mois auparavant.

Sa relation avec le Brésil commence en 1987, lorsque il s’est engagé comme volontaire dans un projet social dans un bidonville à Fortaleza. C’était le début de la redémocratisation du pays et l’espoir de construire une société plus juste.

Depuis lors, il a réalisé de nombreux reportages pour des ONGs et des documentaires pour la télévision. Sa démarche, à travers ses films, a toujours

 

été celle d’un passeur de mots, celui qui donne la parole à celles et ceux qui n’ont pas de voix et de droits. Avec cette démarche, il construit forcément ses films avec les autres. C’est le cas avec César, un être remarquable qu’il a rencontré sur un autre tournage à Manaus en 2010. Grâce à lui, il a pu rencontrer et filmer des personnes tout aussi remarquables, qui incarnent une humanité que Bolsonaro essaye de détruire à tout prix.

 

 

Guayapi soutient aussi, depuis 31 ans, les peuples d’Amazonie, en valorisant leurs produits nobles et éthiques comme le Waranà de cueillette sauvage issu des Terres d’Origines des Indiens Sateré Mawé.

 

 

 

Ici la campagne du film de José Huerta  (https://www.proarti.fr/collect/project/un-poete-en-amazonie/0?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Un_pote_en_Amazonie&utm_medium=email)

Ici la bande annonce de “Un poète en Amazonie” (https://vimeopro.com/huerta/jose-huerta/video/464746832)

Ici le site de José Huerta  (http://josehuerta.fr/)

 

  L’Amazonie est vitale pour le futur de la planète

✔  Les populations autochtones sont les gardiennes de la biodiversité

  La consomm’action à travers le commerce équitable est un outil d’autonomie politique pour les peuples autochtones